DSC05531DSC05538 DSC05528 DSC05543Le 11 octobre dernier, fut inauguré à Gent, Flandres, une plaque commémorative à la mémoire de Francesc Ferrer i Guàrdia, la seule plaque de ce genre dans le pays flamand.

L’honneur fut assurée par Joan-Francesc Pont, président de la Fundació Ferrer i Guàrdia ; Rudy Coddens, échevin (CAT. : regidor) de la ville de Gent ; et Wim D’hondt, président d’ « Atheïsme Vlaanderen » (Ateisme Flandes).  La ville de Gent tient ainsi une double exclusivité et un record en même temps, puisque la plaque se trouve dans la seule rue en  Flandre nommée d’après Ferrer, la « Ferrerlaan » ou  Avinguda Ferrer.

L’histoire commence il y a trois ans, quand le précurseur de l’association « Atheïsme Vlaanderen » (CAT. Ateisme Flandes) décida de se faire connaître par le public en organisant des actions dans l’espace public et, de préférence des espaces liés à des athées. Un tour d’horizon révéla qu’aucun lieu public (rue, square, avenue) en Flandres est explicitement nommé d’après un athée – sauf la dite « Ferrerlaan » à Gent.  Seulement, la plaque indicatrice montre des manquements : Ferrer y porte un prénom espagnol (Francisco) et est seulement présenté comme « pédagogue ».
De ces réflexions découlait une première action en publique, le 12 novembre 2012. Les athées flamands rebaptisaient  symboliquement le nom de la rue en remplaçant « Francisco » par « Francesc » , en ajoutant le qualificatif « athée » à celui de pédagogue et, finalement, en marquant en bas  « Né 1859 – Fusillé 1909 ». Afin d’expliciter le rôle et l’importance de Francesc Ferrer, les athées flamands avaient aussi produit une plaque commémorative.
Symbolique ou pas, Joan-Francesc Pont était présent, ainsi que plusieurs catalans laïcs de passage en Flandres.

L’action terminée, la question de la continuité se posait. Impossible, cela va de soi, de changer le nom d’une rue sans autorisation, ou de fixer la plaque sur un mur public quelconque.  Il fut donc décidé de solliciter à la ville de Gent la permission de mettre une plaque commémorative dans la Ferrerlaan. Rudy Coddens, ancien professeur, échevin de la ville de Gent, socialiste et laïc, soutenait la demande et réussissait à réserver une place fixe dans la Ferrerlaan. Son  soutien discret mais ferme fut décisif.
C’est là, le long du numéro 273a, édifice de la ville de Gent, que se trouve désormais la seule plaque en Flandre expliquant l’importance et la nature de l’œuvre et de la vie de Ferrer : pédagogue, certainement, mais également laïc, athée et franc-maçon.

Dans un futur prochain, « Atheïsme Vlaanderen » introduira un dossier pour remplacer effectivement la plaque indicatrice de la Ferrerlaan et, en même temps, de suggérer que de nouvelles rues ou autres lieux publics soient nommés d’après des athées flamands, comme les professeurs Leo Apostel et Jaap Kruithof.

Texte : Eddy Bonte
Photos : Eddy Bonte, Lut Conings.